Download!Download Point responsive WP Theme for FREE!

Quel trépied pour les appareils photos hybrides ? – Mon choix, Le Manfrotto Befree

 

manfrotto_befree

 

Acheter un trépied photo n’est pas chose facile, surtout lors d’un deuxième, voir d’un troisième  achat. Généralement, Le premier trépied du photographe est acheté de manière irréfléchie selon un budget assez maigre. C’est après diverses utilisations que le photographe constate que le modèle ne lui convient généralement pas, et pour essentiellement deux bonnes raisons: Le poids et l’encombrement. En effet, si vous n’êtes pas un photographe de studio et que votre but est d’emmener le plus souvent avec vous votre trépied, ces deux critères restent fondamentales. Selon un récent sondage, la vérité est que la plupart des photographes qui achètent un trépied ne l’utilisent pour finir que très peu lors de leurs sorties.

Effectivement, devoir trimbaler un trépied dans un sac à dos et pesant plus de 2,5 kilos, ça n’est pas le genre de matos qu’on aime prendre en voyage.

J’ai moi même commencé par m’acheter un trépied Manfrotto en aluminium de très bonne facture (série MK190) mais pesant plus de 2 kilos et avec une dimension refermée d’environ 80 cm avec la rotule.

Du bien beau matos, mais il est resté dans mon armoire pratiquement tout le temps en dehors de séances photos à domicile ou chez des amis. Dès que je partais en randonnée, en urbex ou en voyages et je le regardais et je me disais « oh non, pas envie de m’embarrasser de ce poids et dans quoi le mettre ? Il ne rentre dans aucun de mes sacs« . J’ai donc décidé de le revendre pour me racheter ensuite un trépied Cullman 522t qui malgré un poids de 1.7 kilos et d’une longueur d’environ 50 cm replié, était toujours imposant et assez volumineux à placer dans un sac normal.

J’ai ensuite effectué d’autres recherches pour tomber sur le graal du pied transportable, le Gitzo 1542T dont le prix en Europe est complètement prohibitif et doit actuellement s’élevait à 600 euros sans aucune rotule dans le package. Ce trépied correspondait complètement à ce que je recherchais mais comprenait néamoins des critères dont je n’avais pas spécialement besoin. En effet, ce trépied pouvait accepter des charges assez lourdes et étant passé à l’hybride (et n’utilisant pas de téléobjectif), ce critère ne m’était d’aucune utilité. Après avoir vu le trépied Manfrotto Befree au sein d’une enseigne assez célèbre, j’ai directement craqué. En effet, le trépied est super léger malgré qu’il soit toujours en aluminium et non en carbone. Il possède de base une rotule ball assez simple qui me suffit amplement lors de mes déplacements.

$_1

Le poids arrive maintenant en dessous d’1,5 kg (1,4 kg) et sa longueur avec la rotule repliée arrive à 40 cm. Bingo, cette fois-ci, ce trépied rentre dans normalement tous les sacs à dos traditionnels (il rentre dans un sac à dos de la marque Eastpack ou Jansport). Il faut ajouter que le trépied comprend en plus un étui protecteur dans le prix, ce qui est assez rare à l’achat.

-font-b-Manfrotto-b-font-mkbfra4-bhcn-the-first-reflexed-tripod-font-b-befree-b

La deuxième inquiétude était la hauteur totale du trépied. C’est bien de pouvoir l’emmener partout, mais il faut encore qu’il soit utile. Alors mon premier trépied traditonnel Manfrotto montait jusqu’à 1m70. Avec celui-ci, on atteint 1m44, soit moins de 30 cm de différence. Cela me convient amplement dans le cadre de mon utilisation personnelle.  Niveau prix, l’engin était au moment de mon achat à 200 euros. Je vois qu’il est actuellement à 170 euros en promo, ce qui reste très correct, surtout de la part d’une marque réputée comme Manfrotto.

Par rapport au design, le trépied est magnifique. On voit que le style a été travaillé. C’est italien, les pieds sont fins, laqués et respirent la qualité.

Les jambes comprennent 4 sections dont les vis de serrage ne présentent aucun jeu dans mon exemplaire. Le système de verrouillage est classique mais prend toutefois un petit temps comme la plupart des trépieds de cet ordre.

20141126_160908

20141126_160647

En essayant mon Sony A7 et mon Nex 6, le trépied me semble bien stable. Aucune  problématique à ce niveau. Il faut quand même signaler comme défaut, l’absence de crochet sur la colonne centrale (permettant normalement de contrebalancer le poids du matériel et d’ainsi gagner en stabilité). J’ai lu sur certains forum qu’en bricolant soit même, il serait possible de fixer ce crochet.

 

manfrotto-befree

Au  niveau du fonctionnement, il faut un peu de temps avant de comprendre clairement, comment replier le trépied avec la rotule (surtout si vous ne l’employait pas souvent). C’est simplement une gymnastique à apprendre.

Il manque également à mon gout, un niveau à bulle à ce Manfrotto, sans que cela soit toutefois un problème dans mon cas. J’utilise un mini niveau à bulle sur la griffe du flash de mon A7.

Le plateau de fixation est solide, un loquet permet de verrouiller l’ensemble avec une deuxième verrouillage pour libérer l’attache. Ce système est sympa mais pas toujours très rapide. De plus en cas d’inutilisation  pendant quelques semaines, il faut réfléchir à nouveau au sens de l’attache. c’est le deuxième défaut selon moi du trépied pour un utilisateur occasionnel.

Ce Manfrotto présente une limite de poids de 4 kilos qui est selon moi impossible à être atteinte avec du matériel hyrbide sauf à greffer un énorme téléobjectif d’une marque tierce…

La plupart des reflexs munis d’un téléobjectif ne devraient également pas dépasser ce poids. Attention toutefois à la stabilité du trépied avec du matos plus lourd.

Le prix reste  au final très modéré tout en étant de très bonne facture.

Il est à noter que ce trépied existe également en carbone pour un prix pratiquement doublé et se chiffrant à 320 euros actuellement. Le gain ne sera qu’une diminution globale du poids de 400 gr. Je pense que le jeu n’en vaut actuellement pas la chandelle sauf si vous voyagez en permanence.

Si vous souhaitez vous procurer ce trépied Manfrotto Befree, vous pouvez passer par l’un de ses deux sites en liens textes en dessous. A vous de comparer le prix le plus intéressant.

En achetant par ces liens,  une contribution de quelques euros pourra m’être versée pour la gestion du site. (Merci d’avance !)

 

Sur le site AMAZON: Manfrotto Trepied 290B Befree

 Sur le site MISS NUMERIQUE : Trépied Manfrotto Befree 290B

Le trépied n’est donc pas exempt de défaut. L’important est que vous l’emmeniez avec vous. Car  au final, il vaut mieux emmener un bon petit trépied avec quelques défauts que ne rien emmener du tout !

Ce trépied est donc selon moi le compagnon idéal pour un appareil hybride avec un budget très correct.

Si vous voyez d’autres modèles plus intéressants dans le futur, n’hésitez pas à me les signaler !

 


2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *