Download!Download Point responsive WP Theme for FREE!

Objectif Carl Zeiss ZM Biogon 35mm F2 sur le Sony A7

Voici le test du Carl Zeiss ZM Biogon 35mm F2 sur le Sony A7, en complément du test récent au sujet du Biogon ZM 25mm F2.8.

J’ai décidé pour ce test de séparer clairement l’utilisation de l’objectif en fonction du type d’appareil. Il ne s’agit donc ici que d’un test du Carl Zeiss ZM Biogon sur le  Sony A7.  Le prochain article traitera de son utilisation sur un Sony alpha Nex (Nex 5 et nex 6) sur capteur APS-C.

Cela me permet d’obtenir un avis clair sur chaque type d’appareil. Je précise également que ce Carl Zeiss ZM Biogon 35mm F2 aura un rendu complètement différent sur un A7r et un A7s. Les utilisateurs de ces modèles n’ont donc pas à se fier à ce ressenti.

Revenons donc à notre objectif proprement dit. Il s’agit d’une monture M fabriquée par Carl Zeiss et présentée à la Photokina au mois de  septembre 2004. Le caillou a donc fêté ces 10 ans en 2014. Il pèse environ 240 gr et mesure 7 cm de longueur. Le diamètre du filtre est de 43 mm.

Carl-Zeiss-Biogon-T-2-35-ZMA la base, l’objectif est conçu pour  les appareils Leica argentiques mais il est néanmoins utilisable sur les derniers appareils Leica numériques.

Sa formule optique est composée de 9 éléments en 6 groupes. Le « T » signifie « Tessar » pour le traitement multicouches.

biogon_35mm_zm_black_01-zLa construction du Zeiss ZM Biogon 35 mm est entièrement métallique. C’est un bel objet dense qui est un peu moins long que le ZM 25mm F2.8. Concernant la prise en main sur mon exemplaire, la bague de map est rapide, fluide. La mise au point est beaucoup plus fluide que sur mon Carl Zeiss ZM Biogon 25mm. A noter, que je n’ai aucun point dur sur cet exemplaire.(même minime)

L’objectif est donc garantie 3 ans comme tous les objectifs Zeiss manuels.

Je précise qu’au départ, je n’avais pas acheté cet objectif pour l’utiliser sur mon Sony A7 mais bien sur mon Sony nex 5n. J’avais toutefois prévu de l’utiliser sur un futur potentiel full frame.

Comme la plupart des tests que je réalise,  celui-ci n’est pas l’essai de quelques photos mais bien le résultat d’une utilisation sur une période assez vaste.

Ainsi, cela fait environ 1 an que j’utilise mon A7 avec ce Biogon 35 mm de manière « occasionnelle ».

Je suis content d’écrire un ressenti sur ce combo, car en parcourant le net, j’ai pu personnellement lire tout et son contraire. J’espère que mon écrit permettra de résumer clairement l’ensemble des qualités et des défauts sur le Sony A7.

Tout d’abord, l’intérêt d’utiliser cet objectif comme la plupart des objectifs télémétriques réside dans son gabarit. On est en présence d’une focale fixe 35mm F2 très petite et légère. C’est réellement l’atout majeur de cet objectif sur le plein format Sony.

Comme la plupart des Zeiss ZM, le Biogon 35 mm donne avec le Sony A7 une image assez contrastée et chaudement saturée. Les noirs sont biens profonds (en noir et blanc). Les aberrations chromatiques, franges violettes sont absentes.Du moins je n’en ai jamais remarqué durant 1 an d’utilisation. Le piqué du Biogon est juste énorme. Concernant les ouvertures, on obtient à F2 une profondeur de champ assez faible en fonction du sujet choisi. Cette ouverture n’est clairement pas à envisager dans le cadre de paysages.

Photo venant du site limegator.it
Photo venant du site limegator.it

Je me permet d’ailleurs une parenthèse à ce sujet pour faire référence à beaucoup d’autres tests qui comparent ce Biogon ZM 35 face au Sony Carl Zeiss FE 35mm F2.8 (ou entre le ZM Biogon et le Loxia 35mm F2) en mettant en avant les deux objectifs à pleine ouverture sur un paysage. La conclusion finale revient toujours à dire que le Biogon n’a pas été conçu pour la monture E et que ses bords et coins sont dès lors inutilisables. Je trouve ce genre de test complètement ridicule aussi bien avec un 35 mm et encore plus avec un grand angle. Car en effet, si le test est vrai sur le plan technique, il ne prend clairement pas en compte l’utilisation réel de l’objectif dans les condition du photographe.  Quand on shoot du paysage, on ferme d’office à F8 ou F11 peu importe les conditions de luminosité actuelles  (surtout avec la meilleur gestion en iso des nouveaux appareils photo). Personne ne fait du paysage à pleine ouverture à moins de justement vouloir donner un effet particulier à la photo. Et pour ceux qui shoot à pleine ouverture des paysages urbains en pleine nuit car ils n’ont pas de trépied, ce smearing ne se verra forcément pas dans le noir…

Et c’est justement le cas avec ce Biogon ZM 35.  Il ne pose aucune difficulté face à  des sujets isolés, des portraits ou des photos d’intérieurs à pleine ouverture. Cependant, on peut remarquer un léger brouillard « smearing » à F2 essentiellement quand le sujet sera éloigné et quand la bague de map sera vers l’infini et donc rapprochée du capteur. Ce smearing est clairement un défaut obtenu en combinaison de l’objectif et du Sony A7, il n’est toutefois pas ultra pénalisant pour un 35mm. Ce défaut est donc tout a fait contrôlable. Le smearing disparaît complètement des bords résultants d’une map à l’infini vers F8, pour rester très légèrement sur les coins de la photo même à petite ouverture. c’est le défaut de cet objectif sur le Sony A7.

Contrairement aux clichés que j’ai pu voir avec le Sony A7R, je ne constate aucune dérive magenta sur les bords.

A partir de F4, F5.6, l’objectif est dans un piqué optimal à son centre. L’idéal pour des portraits. Je continue de préciser que les bords ne seront bons qu’à partir de F8 voir F11 pour des photos  extérieures. L’énorme piqué du cliché ne sera toutefois pas complètement uniforme sur les coins même aux petites ouvertures (si vous décidez de cropper l’image profondément). Si c’est pour imprimer un A4 voir un A3 cette différence de piqué passera par contre totalement inaperçue.

C’est surement à ce niveau que la différence sera importante entre ce Biogon Zm 35mm et le nouveau Loxia 35mm qui devrait obtenir cette uniformité complète dans le crop de l’image.

Cet objectif se comporte  beaucoup mieux optiquement que son petit frère, le ZM biogon 25Mm F2.8, sur le Sony A7. Pourquoi? Parce qu’avec celui-ci, les bords sont d’office nets à F8 F11 alors qu’avec le 25 mm, cela est assez mitigé (surtout pour un grand angle).

Dans le cadre de ma propre utilisation, je dirais que cet objectif a vraiment du « caractère ». Il a cette signature bien particulière qu’ont les Zeiss ZM. Possesseur également du Sony Carl Zeiss FE 2.8, le Biogon ZM 35 a un meilleur  piqué au centre pour cependant  se perdre dans l’uniformité de la photo vers les coins. Il y a également présence de vignettage de F2 à F4, ce vignettage n’est pas pour moi une gêne même si optiquement il sera considéré comme un défaut.Sans avoir testé le Sony A7S, il apparaîtrait que  l’objectif se comporterait encore mieux pour perdre du vignettage, du smearing et gagner en uniformité de piqué ( je n’ai trouvé sur le web qu’un seul avis et test très léger sur le sujet)

Les photos que j’ai produite avec le ZM 35 Biogon F2 sont intéressantes et  peuvent rappeler (avec l’ensemble de ses petits défauts inclus) la photographie argentique et les clichés tout droit sorti d’un Leica M6. Et c’est en effet pour ce type d’appareil que l’objectif a été construit à la base. Évidemment avec l’objectif Sony Carl Zeiss FE 35mm F2.8 vous aurez une meilleure PDC extérieure dès F2.8 mais un rendu très lisse, numérique, moins chaud, moins contrasté  mais malgré tout très piqué.

Je ferai prochainement un ressenti sur ce Sony Carl Zeiss FE 35mm F2.8 que j’adore également mais que j’utilise plus facilement pour faire de la vidéo que de la photo.

En conclusion, Faut-il acheter cet objectif pour l’utiliser sur son hybride Sony plein format ? Etant donné que l’achat de ce type d’objectif à monture M ne coûte pas rien, je vous répondrez par l’affirmation et la négation en même temps.

biogon_35mm_zm_black_02-z

Si vous décidez d’acheter cet objectif, il faut réfléchir plus loin. Il ne faut pas juste l’acheter pour le greffer avec votre Sony A7 mais l’acheter dans le but de l’utiliser dans le futur, ou de manière concomitante sur d’autres types d’appareils hybrides FF et/ou APS-C . J’ai moi même acheté cet objectif au départ pour l’utiliser sur un Sony Nex alors que je savais que ce 35 mm F2 est l’un, si pas le meilleur 35 mm, rapport qualité taille sur un  appareil possédant un capteur APS-C. Dans le futur, il pourra peut- être accompagner un Fujifilm voir d’autres types d’appareils.  C’est tout l’intérêt de ce type d’objectif M, en comparaison d’une monture dédiée à la marque. La question du choix de cet objectif est un combat mentale entre petits défauts, polyvalence et plaisir d’utilisation. En plus de mon Sony A7, je continue toujours de l’utiliser sur mon sony Nex 6 dont le combo est extraordinaire au niveau taille, longueur et poids. Je le préfère actuellement sur mon Sony Nex 6 dans le cadre d’un équivalent 50 mm FF (surtout par rapport à sa taille et à son ergonomie), ce qui ne m’empêche de continuer à aussi le mettre sur mon A7.

Contrairement au Zeiss ZM Biogon 25mm F2.8, que je ne recommandais pas dans le cadre d’un achat neuf pour le plein format, le choix entre ce dernier, le Sony Carl Zeiss FE 35Mm F2.8 et le nouveau Carl Zeiss Loxia Biogon 35MM F2 pourrait être hésitant. En effet, le Sony Carl Zeiss FE 35 mm ne possède pas de bague de diaphragme alors qu’ici, c’est véritablement un plaisir au toucher. Le nouveau Loxia corrigera en toute logique tous les problèmes de ce Biogon ZM vu qu’il partage la même formule optique. Il ne pourra toutefois être utilisé que sur les hybrides de marque Sony. Vous l’avez compris, les principaux critères de choix se trouveront essentiellement dans votre envie de mise au point manuelle, dans votre exigence sur la qualité des coins aux petites ouvertures, mais également sur la volonté d’une tierce utilisation de cet objectif sur le format APS-C ou vers les boîtiers d’autres marques.

Si vous ne jurez que par Sony et ne pensez pas changer d’enseigne, ou si vous ne souhaitez pas multiplier différents types d’ appareils, il sera pour vous plus judicieux de vous orienter vers le nouveau Carl Zeiss Loxia Biogon 35mm F2, qui risque néanmoins de coûter 200 à 300 euros en plus. L’objectif sera également un peu plus volumineux et lourd.

Si vous  souhaitez acquérir ce superbe objectif Carl Zeiss ZM Biogon 35 mm F2 pour l’un de vos appareils photos hybrides ou simplement pour votre Leica, Pourriez vous l’acheter via le lien texte Amazon ci-dessous. Cela me permettra d’obtenir une commission de quelques euros et d’ainsi continuer à faire vivre ce blog de tests.

 

Carl Zeiss ZM – Biogon T 2/35 ZM – Noir

Carl Zeiss ZM Biogon T 2/35 ZM Argent

 

La publicité  Amazon présente dans la colonne de droite en début de page, me permet également d’obtenir une commission pour tout type d’achat que vous effectuez sur Amazon par ce lien. Si vous avez quelques achats à faire, pensez-y, vous contribuerez ainsi à la continuité de ce site.

 

Voici quelques clichés effectués avec mon Sony A7 et le Carl Zeiss ZM Biogon 35 mm F2 (avec traitements) :

DSC05954

 18122013-DSC02406

 

18122013-DSC02453

 

18122013-DSC02458

 

DSC02397

 

DSC06061

 

18122013-DSC02411

 

 

Voici quelques photos Jpeg brut avec les liens des photos en résolution originale afin que vous puissiez vous faire un avis personnel :

DSC05895
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F8         Résolution originale

 

DSC05880
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F8    Résolution originale

 

DSC05890
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F4    Résolution originale

 

DSC05840
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F2    Résolution originale

 

DSC05833
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F2.8    Résolution originale

 

DSC02417
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F11    Résolution originale

 

DSC00562
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F11    Résolution originale

 

DSC05863
Jpeg brut – Sony A7 + Carl Zeiss Zm Biogon 35mm F2 à F5.6    Résolution originale


One Comment