Après plus de 3 ans d’utilisation du Sony A7 : « Le point »

Il y a trois ans que j’ai maintenant revendu mon reflex Pentax K5 pour passer uniquement sur le plein format hybride de Sony. Mon utilisation mélange une pratique personnelle mais également professionnelle dans le cadre de photos de mariage.

Je vais tâcher de mettre en exergue l’ensemble des avantages et défauts liés à cette utilisation.

D’abord, je tiens à souligner qu’un retour sur un appareil reflex serait totalement impossible pour moi. Je préférerais encore passer définitivement sur un smartphone très haute gamme (humour).

En effet, le poids, l’encombrement du reflex plein format et de ses objectifs sont quand même bien au dessus de la série A7 chez Sony. La marque a le mérite de proposer des objectifs plus compacts (en dehors des cailloux à très grandes ouvertures ou zooms imposants) et donc moins lourd.

Les avantages sont indéniables à ce niveau là. Au sujet du viseur électronique, c’est aussi un important sujet de discussions, mais dans mon cas, il me serait impossible de revenir à une visée reflex. Pourquoi ? Le but de l’appareil photo est de prendre une photo avec ses couleurs, son exposition, son contraste,etc.

Le viseur ou l’écran, à la prise de vue, retransmettra exactement ces tonalités pour vous donner un aperçu  de la photo que vous allez obtenir. Avec un reflex, la visée est peut être plus naturelle et agréable mais elle ne donne aucune prévisualisation réelle de la photo finie. In fine, le but final de l’appareil est de transmettre une photographie. Si le viseur électronique ou l’écran permettent déjà de vous transmettre  cette impression, c’est un atout et un gain de temps énorme. Vous l’avez compris, avec mon hybride, il en est terminé des photos surexposées ou sous exposées. Si votre mise au point est correcte, vous ne pouvez qu’obtenir le cliché que vous avez souhaité à la base. Je ne dis pas qu’en post traitement une légère sur ou sous exposition ne sera pas effectuée, mais avec l’hybride, c’est terminée  les photos cramées ou noires au moment du déclenchement. Il n’y a plus besoin de directement visionner sa photo pour voir si c’est ok à ce niveau-là.

C’est donc l’atout majeur de cet appareil.

La faible distance entre le capteur et la monture de l’objectif est donc également intéressant pour la compacité mais surtout pour l’aspect universel que procure cette gamme A7.

La gamme d’appareils  A7 peut être qualifiée « d’universelle » car elle permet  de monter n’importe quels types d’objectifs manuels ou autofocus dessus (de nombreuses bagues sortent encore de semaines en semaines). Il s’agit là d’une chose extraordinaire pour tous les collectionneurs ou simples amateurs  et utilisateurs d’objectifs photos. Vous pouvez donc faire fonctionner du Canon, du Nikon en autofocus et même des objectifs manuels en autofocus avec la nouvelle bague Techart (qui fera très prochainement l’objet d’un test car je l’ai commandé ‘hihi’).

En m’exprimant uniquement sur le Sony A7, premier de la gamme, il est intéressant de pouvoir lui coller un petit objectif M comme un Voigtländer 40 mm F 1.4 pour partir en week-end léger, tout en conservant un appareil de haute qualité.

Je suis venu sur le plein format de Sony grâce au fait d’avoir d’abord pu goûter  à plusieurs appareils Sony au format APS-C. J’avais un Nex 5r et un Nex 6 que j’ai par ailleurs revendu récemment pour me racheter un deuxième A7 mais en version II cette fois-ci.

La raison de la vente de mes deux appareils APS-C résidait dans le fait qu’il restaient toujours dans mon armoire. La montée en iso était bien en dessous du Sony A7 (1600  iso contre 6400 iso pour l’A7).

En bref, je ne voyais plus d’occasion d’utiliser ses appareils même dans un cadre familial, d’autant plus que je commence à utiliser davantage mon smartphone Samsung Galaxy S 7 pour faire des photos sur le vif. (ça sera d’ailleurs l’objet de mon prochain article. J’entends déjà les gens critiquaient, » N’importe quoi, un smartphone pour faire de la photographie, c’est un sacrilège ???)

J’ai donc pu travailler durant ces trois années avec mon Sony A7 sans avoir de difficulté ou de manque en comparaison de mon Pentax K5.

Pour moi, il y a deux bémols dans l’utilisation du Sony A7 (je parle uniquement de ce premier modèle, pas des autres).

L’autofocus n’est pas ultra rapide. Il est certes suffisant dans la plupart des cas mais en basse luminosité, j’ai pu avoir quelques soucis dans des salles peu éclairées durant des mariages. Chacun aura son propre avis sur le sujet. Venant d’un Pentax K5 ou l’AF n’était pas une bête de course, l’évolution était plutôt positive. Pour une autre personne venant d’un Canon 5D mark 3 ou d’un Sony A99, la critique sera beaucoup plus virulente.

Je précise toute de même que l’AF moulinera beaucoup plus facilement sur la gamme A7 avec les différents Zooms qu’avec les focales fixes. Je le répète encore une fois mais cette gamme d’appareils FE est (selon moi) à utiliser  avec des focales fixes, si possibles compactes et légères. Le concept d’un boitier léger et plus petit perd complètement de son intérêt si c’est pour lui coller de gros zooms.

Deuxièmement, au sujet du nombre de photos à la seconde, pour du JPEG et RAW simultanées, ça n’atteint pas les derniers reflexs Canon. Cela peut être handicapant dans certaines situations. Tu veux cliquer et tu ressens que ça n’est plus possible, l’appareil a déjà trop mitraillé. C’est assez frustrant même si cela est rare.

Il s’agit vraiment des deux reproches que je peux faire à cet appareil.

Attention que mon ressenti ne se base que sur ma propre utilisation photographique. Je ne suis  par un photographe qui utilise de gros zooms ou télézooms, ou là je reconnais que ce type d’appareil sera clairement en retrait face à de bons appareils reflexs pro. Je suis surtout dans la photo familial, de mariage, de reportage et de voyage (paysages). Je ne fais aucune photo animalière, de macro, etc…

Ce petit Sony A7 permet de se fondre dans la masse, même dans un mariage. On reste discret et il permet à mon avis de se faufiler plus facilement dans des groupes pour récupérer des clichés plus naturels et moins posés.

Comme objectif régulier sur le plan professionnel, j’utilise essentiellement le Zeiss Sonnar 55 mm F1.8 qui est selon moi le meilleur objectif rapport qualité – compacité. J’utilisais également son petit frère, le 35 mm F 2.8. En grand angle, je suis sur le Voigtlander Ultron 21 mm F1.8 en monture M. Il s’agit selon moi du meilleur choix, niveau rapport qualité prix à l’heure d’aujourd’hui.

En portrait, je continue à utiliser de manière occasionnelle le Pentax FA Limited 77 mm F1.8. Le nouveau Sony FE 85mm F1.8 vient toutefois de rejoindre ma collection.

Pour mon utilisation personnelle , je reste sur des objectifs M en Manuel. Quand je voyage, j’adore prendre mon Zeiss Planar 50 mm F2. J’ai également en monture FE, le Loxia 35 mm F2 (qui a remplacé le Biogon 35mm F2 l’année passée). J’aime prendre le temps de faire la mise au point et de voyager léger. J’ai récemment fait l’acquisition il  y a quelques mois du Voigtländer Heliar 15 mm F4.5 V3 en monture E. Il fera aussi l’objet d’un article. Cet objectif ne quittera également plus ma besace.

Voilà pour le petit compte-rendu rapide au niveau de ses trois années de photographies. Il y a encore plein d’autres choses à dire me je dois m’arrêter ici !

Je précise juste que le Sony A7 est toujours à 1000 euros neuf, je ne pense pas que le prix baissera car il est stable depuis maintenant 1 à 2 ans. Il s’agit néanmoins du plein format le moins cher du marché à l’heure d’aujourd’hui.

Toutefois le Sony A7 II risque de légèrement baisser avec l’annonce prochaine de nouveaux boitiers FE chez Sony. Je vous joint à nouveau les liens des différents modèles de la gamme A7 sur Amazon. Les prix restent vraiment intéressants. Si vous pensez acquérir  un appareil Sony ou tout autre matériel ou objet sur le site Amazon, n’hésitez pas à utiliser mes liens et images, cela ne vous coûte rien et cela permet au site de gagner quelques centimes ou euros pour son fonctionnement.


Sony A7 (lien Amazon)

SONY A7 II (lien Amazon)

Pour les personnes qui n’arriveraient pas à se décider entre les deux modèles. Je vais faire une rapide comparaison entre les deux modèles dans un très prochain article.

 

Vous avez des interrogations particulières sur le matériel photo ?  N’hésitez-pas à me poser une ou plusieurs questions par le biais de l’onglet contact ou directement via les commentaires de l’article.

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *